Vue depuis le boulevard 1 / 19
Façade sur le boulevard 2 / 19
Façade sur le jardin 3 / 19
Vue de la façade jardin 4 / 19
Vue dans l'épaisseur de la façade jardin 5 / 19
Vue plongeante depuis un balcon 6 / 19
Vue depuis la rue Jules Lagaisse 7 / 19
Façade sur la rue Jules Lagaisse 8 / 19
Détails de l'ossature bois 9 / 19
Axonométrie générale 10 / 19
Coupe longitudinale 11 / 19
Plan masse 12 / 19
Typologie R+2 13 / 19
Elévation sur la venelle 14 / 19
Maquette phase PC 15 / 19
Vue intérieur logement duplex 16 / 19
Vue intérieur logement 4 pièces 17 / 19
Vue intérieur logement d'attique 18 / 19
Vue intérieur logement 19 / 19

Vue depuis le boulevard

LAGAISSE_1

Dans le cadre du projet de renouvellement urbain initié à Vitry-sur-Seine vers 2007, l’Office Public d’Habitat de la ville décide de lancé la construction de cinq opération de logements pour accompagner la démolition d’une partie de son parc locatif. L’opération LAGAISSE 1 est la première d’une série située sur le boulevard de Stalingrad (RN 305) qui mène à la porte d’Ivry.

Le terrain, localisé entre le boulevard et la rue Jules Lagaisse, bénéficie d’un contexte aéré à la limité d’un quartier pavillonnaire ; le projet doit effectuer une transition entre le front bâti du boulevard (défini à R+7) et le gabarit à R+2. L’ouverture d’une venelle piéton est prévue en bordure nord de la parcelle. Les prescriptions urbaines prévoyaient la construction de trois corps bâtiments, nous avons proposer de n’en construire que deux, plus denses, et de dégager une emprise généreuse pour y aménager un jardin collectif.

Ce jardin est placé dans la continuité de l’espace libre de la parcelle mitoyenne, et il s’ouvre largement sur la venelle devenant ainsi une prolongation de l’espace public. Un auvent placé dans le prolongement de l’accès principal, qui abrite les locaux de service collectif (ordures, deux-roues, poussettes), marque la limite entre l’espace public et l’espace collectif, en ménageant une circulation à couvert vers les logements. Les eaux de pluie sont toutes récupérées par les toitures largement végétalisées, puis stockées pour permettre l’arrosage du jardin.

Le parking est réfléchi pour limiter les travaux d’infrastructure et maximiser l’espace libre en pleine terre (jardin), il est éclairé naturellement depuis un patio donnant sur le jardin.

Les circulations verticales offrent des paliers qui sont tous éclairés naturellement et les parties communes sont équipées d’un éclairage basse consommation afin de réduire les charges locatives. La plupart des logements est traversant est-ouest, hormis les deux pièces, et ils disposent tous d’un espace extérieur privatif, largement ouvert sur les séjours et pourvu d’une zone plantée ; beaucoup des pièces secondaires sont éclairées de façon naturelle.

Les bâtiments sont construit en système mixte bois-béton, une partie des façades du bâtiment à R+7 et la totalité de celle du bâtiment à R+2 sont en ossature bois, elle sont pourvues tantôt d’un bardage en pin rétifié (européen), tantôt d’un enduit appliqué sur un isolant en laine de roche de 18cm.

L’opération bénéficie d’un raccordement au réseau de chaleur urbain (CVD) pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

L’ensemble de ces disposant permet d’offrir aux habitants des logements confortables, économes en énergie, et respectueux de l’environnement, bien que situé dans un quartier redensifié.

  • Type: Logement
  • État: Livré
  • Année: 2012
  • Ville: Vitry-sur-Seine (94)
  • Client: OPH Vitry
  • Superficie: 3800m² SHON
  • Budget: 6,7M€
  • Équipe: marti.architectes mandataire / MTC Bet TCE
  • Prestation: Architecte co-traitant